Emmanuel Faye et Hannah Arendt: égalité

Arendt et Heidegger (2016)

Les hommes sont inégaux en fonction de leur origine naturelle, de leurs organisations différentes et de leur destin historique.
Hannah Arendt, L’Impérialisme

Faye attaque Arendt en montrant qu’elle « récuse l’égalité naturelle entre les hommes ».

Ça m’interroge: l’idée d’une égalité entre les hommes n’est-elle pas de l’ordre des valeurs, d’une prise de parti et dans cette mesure la question de l’égalité ou de l’inégalité entre les hommes n’échappe-t-elle pas à la logique du fait, de la réalité? N’est-elle pas soustraite au mécanisme de la réfutation?

La constatation d’une inégalité de fait est difficilement contestable. Si l’on en reste au fait, n’est-il pas évident que, comme le dit Arendt dans ‘’l’Impérialisme’’, que « Les hommes sont inégaux en fonction de leur origine naturelle, de leurs organisations différentes et de leur destin historique. »? Elle est tellement incontestable qu’elle est à la base de toutes les protestations, revendications, etc. que posent ceux, justement qui revendiquent l’égalité naturelle entre les hommes.

Si l’on en tient pour cette égalité naturelle, on en viendrait donc à opposer la nature et le fait: les hommes inégaux en fait seraient « naturellement » égaux. Cette opposition interroge: habituellement, c’est le droit que l’on oppose au fait et à la nature, c’est la culture qu’on oppose. Culture, que dans la citation qu’en fait Faye, Arendt mettrait, comme la nature, du côté des causes de l’inégalité, si l’on entend « culture » derrière « organisations différentes » et « destin historique ».

Il y aurait là une thèse possible, à savoir que l’idée d’égalité entre les hommes est un fait de culture, un fait historique et non universel, relatif: il y a des cultures qui posent l ‘égalité entre les hommes et d’autres qui posent leur inégalité. (Et ce qui vaut ici pour « les hommes » peut être détaillé en égalités entre les races, les peuples, mais aussi entre les sexes, entre les orientations sexuelles.)

Cette inégalité de traitement des inégalités au cours de l’histoire et dans différentes cultures est, encore une fois, difficilement contestable, et (encore une fois) ce sont les tenants de l’égalité qui la constatent le plus. N’y a-t-il pas ici une contradiction entre l’hypothèse d’une égalité naturelle, universelle et la constatation d’une relativité du principe d’égalité?

Les tenants de l’égalité (soit la pensée « légitime »: Faye n’a pas besoin d’attaquer Arendt sur le terrain des faits (il le fait ailleurs), il lui suffit, pour l’attaquer, de dire qu’elle récuse l’égalité. Le seul fait de récuser l’égalité suffit à rendre une pensée illégitime.

(Je mets ici « légitime » entre guillemets pour signaler un problème et des enjeux sur lesquels je ne veux pas, ici, m’attarder: la légitimité de cette pensée légitime me semble aujourd’hui’ de plus en plus fragile, elle est attaquée comme « bien pensance », « bisounoursisme ».)

Comment concilier la thèse d’une relativité historique du principe d’égalité avec sa revendication d’inégalité? Il me semble que la thèse sous-jacente est celle de l’émergence historique d’un principe universel, an-historique sur le modèle des « vérités scientifiques »: le théorème de Pythagore est énoncé à un moment précis de l’histoire mais sa « vérité » n’est pas relative à ce moment de l’histoire: il est « vrai », c’est-à-dire il est de fait que le carré de l’hypoténuse d’un triangle rectangle est égal à la somme des carrés des deux autres côtés. De même le principe d’égalité (l’égalité naturelle entre les hommes) serait vrai qu’il soit, dans un contexte historique et culturel donné, formulé ou pas. Il aurait été découvert dans un contexte donné sans être relatif à ce contexte.

(C’est-à-dire qu’il y aurait dans le domaine moral, un progrès analogue au progrès scientifique. Il est remarquable, comme caractéristique de notre époque, qu’au même moment que l’idée de progrès est déconsidérée, la principe d’égalité rend de moins en moins supportable ce qui apparaît comme des entorses à ce principe. Je ne m’attarde pas ici non plus, juste je note que c’est au sein de la pensée de gauche que cette tension est la plus forte, la contradiction la plus patente, d’où sans doute une délégitimation progressive de la pensée de gauche et un éclatement de la gauche elle-même).

Mais si le théorème de Pythagore peut faire l’objet à tout moment d’une vérification expérimentale (je laisse ici de côté la position du relativisme scientifique qui me semble confondre la formulation d’une « vérité » scientifique, qui est historique et donc relative, avec le fait que cette formulation désigne, qui n’est pas construit), le principe d’égalité semble échapper à cette vérification. Qu’est-ce qui permet dans ces conditions de postuler son universalité?

(Note en passant: si le théorème de Pythagore est formulé dans un contexte historico-culturel donné, la Grèce du VIème siècle avant, les applications du fait que le théorème désigne se retrouvent dans de multiples autres contextes culturels[1]. De même je crois qu’on pourrait dire que si le principe de l’égalité entre les hommes est formulé pour la première fois dans un contexte historico-culturel défini (disons la déclaration des droits de l’homme pour faire simple), ses applications peuvent être reconnues dans de multiples autres contextes.)

À suivre (droit / fait / nature, « les hommes naissent libres et égaux en droit »)

Poser la valeur d’égalité dans un fait de nature: l’être parlant.


  1. C’est en réalité plus compliqué que ça, voir l’article de Wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9or%C3%A8me_de_Pythagore#Histoire : différence entre la simple formulation et la démonstration, etc. mais ici les détails de la question ne sont pas nécessaires.

2 réflexions sur “Emmanuel Faye et Hannah Arendt: égalité

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s